Ce matin, j'ai failli déclarer forfait pour ma 4eséance de rayons sur ma métastase près du cœur... Las ! Epuisé par les douleurs qui me taraudent depuis quelques semaines, je craignais ne pas pouvoir supporter d'être une fois encore allongé, dans une position qui laisse aux crampes tout loisir de lanciner...


Car, eh bien non, je n'avais pas encore trouvé la panacée en matière d'anti-douleurs... Malgré mes espoirs du week-end... Vendredi dernier, un médecin du service de radio-oncologie m'avait prescrit des gouttes... Je les ai prises, samedi soir... Dimanche au matin, après une nuit d'une seule traite, j'y croyais... Ho, pas plus que ça, sachant d'expérience qu'il faut du temps pour que ce genre d'effets se vérifie... Eh bien, cela n'a pas manqué... Les spasmes ont recommencé, m'empêchant tant de manger que de dormir...
Bref, c'est un peu dubitatif et cassé partout que je me suis résolu à me rendre au Chuv ce matin... Et ce fut le calvaire... Mais j'avais anticipé, et demandé à voir à l'issue des rayons mon oncologue responsable du traitement que je subis depuis juillet...
Au 6e étage toujours, annoncé mais guère certain de pouvoir consulter, je changeai donc de service, et attendis à la salle d'attente... Informée de mon problème, la responsable du traitement immunologique hereselfe, Solange Peters, escortée de son assistante, m'a fait un premier bonjour, me disant repasser après une visite à un autre patient.
Une demi-heure plus tard, les deux dames en blouse blanche sont en effet venues s'enquérir de mon état, écouter les symptômes dont je leur ai fait part. Très disponibles, professionnelles, compétentes et aimables comme d'habitude, elles ont rapidement cerné la question, confirmant que mes maux proviennent certainement des injections que je reçois dans le cadre de l'étude à laquelle je participe.
Ni une, ni deux, les voilà listant d'autres médicaments que ceux que je prenais jusqu'à aujourd'hui, bien décidées à combattre avec moi tant mes problèmes intestinaux que les douleurs consécutives...
Je vais donc essayer ces produits... Demain, un nouveau chapitre de rayons s'ouvrira... J'ai fait la moitié du parcours, restent donc 4 bombardements sur cette même tumeur...
Alors... bonne soirée les zami(e)s ... ne vous faites pas trop de soucis pour moi car maintenant vous le savez, ce genre de bagarres sans dégâts collatéraux : j'aime ça
Banzaiiiiiiiiiiiiiii !


Retour