Quelle journée, mes zami(e)s! Le Chuv en a une fois de plus été le cadre.


Au menu, pantagruélique comme jamais:
7h45, étage 19, prise de sang ;
8h15, étage 6, consultation bilan post scanner et tutti quanti ;
10h, même étage, 8e injection de Nivolumab;
12h, endoscopie ;
14h, rendez-vous au département de radiothérapie...
En fait, ce marathon a déjà commencé hier soir à 18h. J'ai alors pris des produits pour préparer mon système digestif à ce qui m'attendait aujourd'hui.
Ce 12.12, j'ai donc entamé la chorégraphie avec des pas connus, main dans le gant chauffant pour la prise de sang, point avec les médecins qui me suivent dans le cadre du traitement expérimental, prise régulière de tous les paramètres possibles au rang desquels ma température, ma pression, ma fréquence cardiaque, et ce avant et après, dans un ordre immuable et désormais intégré comme du papier à musique. Toutes les analyses de ces éléments sont importantes pour voir si mon corps arrivera encore à supporter le traitement experimental.
Le traitement immunothérapeutique étant poursuivi, on peut partir de l'idée qu'il est efficace... Mais, dans le domaine expérimental, rien n'est ni acquis ni sûr...
Ce qui occupe désormais le plus nos discussions, lors des consultations précédant les injections, c'est ma difficulté à m'alimenter, respectivement mes crampes d'estomac... L'objectif premier de la Faculté, et évidemment le mien aussi, c'est de me faire gagner quelques kilos, à tout le moins d'éviter que j'en perde plus que les 12 déjà laissés sur le chemin depuis juillet, depuis le début de l'immunothérapie. Je poursuis bien sûr ma nutrition par sonde naso-gastrique, et suis encouragé par les spécialistes à prendre tout ce que je peux et dont j'ai envie susceptible de freiner ma perte de poids... Plus facile à dire qu'à faire ! Il m'arrive d'avoir envie de quelque chose et, au moment de consommer, pfffuit, plus moyen de l'avaler... Ce problème d'absence d'appétit s'ajoute donc aux douleurs au ventre...
L'endoscopie subie également aujourd'hui n'a détecté aucun problème organique... Mes intestins sont nickels... Où est le problème, alors ? Dites-le moi, je vous en prie !
Alors, bon, je continue d'attendre... J'espère vraiment que, bientôt, la Faculté et moi trouverons la solution qui permettra aux prochains cobayes de moins endurer au niveau de l'estomac ...
La 9e injection est prévue pour le 2 janvier 2015...
Quelle galère ?..
Oh que nenni mes frères d'armes :
Banzaiiiiiiiiiiiiiiii !


Retour